Cover

L’austérité "ne marche pas" et devrait être remplacée par une politique d’assouplissement budgétaire, comme celle de la planche à billets, écrit le quotidien après les propos tenus par le président de la Commission européenne.

Résumant les éléments essentiels du discours de José Manuel Barroso à Bruxelles le 22 avril, le quotidien note que

le plus haut dirigeant de la Commission a donné le plus fort signal que la politique de coupes dans les dépenses et de hausses des taxes appliquée en Europe pourrait être assouplie pour relancer la croissance économique.

Barroso apparaît changer de cap, soutenant que l’UE doit se concentrer sur la relance de la croissance plutôt que sur la réduction des dépenses. Le quotidien cite le président de la Commission qui a également déclaré que l’austérité avait "atteint ses limites".