"C'est une victoire embarrassante pour Bruxelles, remarque Le Figaro.A l'heure où la Commission met les Etats à la diète, la Cour de Justice de Luxembourg a donné raison aux fonctionnaires européens qui défendaient leur droit à une hausse de 3,7% des salaires. Une revalorisation dure à avaler pour les Vingt-Sept, qui voulaient diviser cette hausse par deux ‘afin de tenir compte de la crise’."

Dans son arrêt rendu le 24 novembre,explique le quotidien français, la Cour a estimé que le Conseil européen "n'avait pas la marge d'appréciation" pour modifier la rémunération des 45 000 fonctionnaires en temps de crise car leur salaire est revalorisé automatiquement chaque année. Une décision logique, donc, mais "le timing est désastreux, car la décision tombe le jour d'une grève générale historique contre l'austérité au Portugal et de la présentation d'un plan de rigueur drastique par l'Irlande", note Le Figaro.

"L'affaire risque aussi de durcir le bras de fer sur le budget communautaire engagé entre le Parlement européen et les Vingt-Sept, qui veulent plafonner la hausse des dépenses à 2,9%." En attendant que la Commission présente un nouveau projet, le budget 2011 est bloqué.