Cover

Alors que la tension monte au sujet de Gibraltar, le gouvernement britannique a déclaré le 12 août qu’il s’apprêtait à lancer une procédure "sans précédent" devant l’UE en réponse à la décision espagnole de renforcer les contrôles aux frontières de l’enclave.

Dans un communiqué de presse, Fabian Picardo, le chef de l’exécutif de Gibraltar, a défié Madrid de soumettre les problèmes de la limite des eaux territoriales ainsi que la question du droit à l’autodétermination de Gibraltar devant les tribunaux internationaux compétents, explique ABC.

Le quotidien conservateur pense que "mieux vaut les tribunaux que les navires de guerre". Parce que

Londres a mis le cynisme au coeur de sa position sur Gibraltar. Il est maintenant urgent de passer aux procédures légales, alors que le fonctionnement même du Rocher est illégal.