Cover

"Une mécanique accélérée s'est mise en marche dont nul ne sait précisément encore à quelle ‘punition’ elle aboutira pour Bachar al-Assad", annonce Le Figaro au lendemain de la réunion qui s’est tenue à Amman, en Jordanie, entre les chefs d’état-major de plusieurs pays occidentaux et moyen-orientaux pour examiner les retombées du conflit en Syrie.

Le quotidien explique que c’est "un feu vert politique qui est attendu" et, citant une source proche du dossier à Paris, assure qu’"une décision va être prise très vite" :

Les Européens sont ‘dans la boucle’, notamment les Italiens. Les Allemands, sur la réserve, ont néanmoins fait savoir qu'ils approuveraient une éventuelle “action” de la communauté internationale si l'usage d'armes chimiques était confirmé.