Par Lorenzo Ferrari.

Jeudi 25 et vendredi 26 juin, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE se réunissaient à Bruxelles pour un sommet en partie consacré à l'immigration, alors que 100 000 personnes sont entrées en Europe par la Méditerranée et la Turquie depuis le début de l'année. Proposé par la Commission européenne, le principe d'une répartition par quotas par pays des réfugiés est fortement contesté par certains Etats.

Depuis 2000, plus de 29 000 migrants sont morts alors qu'ils tentaient d'attendre l'Europe. Les données et les histoires de ces personnes sont recueillies de manière systématique par le projet journalistique européen The Migrants' Files. En se basant sur les données récoltées par cet observatoire, l'agence journalistique Journalism++ a créé cette carte interactive, qui montre où se sont produits les incidents où des migrants ont perdu la vie ces 15 dernières années. Plus le cercle est grand, plus le nombre de morts est important.

La région d'Europe où se concentre la plupart des morts est le Canal de Sicile. De nombreuses tragédies se sont produites également près de la frontière espagnole (Canaries et près du détroit de Gibraltar) et en Grèce. La plupart des incidents se sont produits en mer ou le long de la côte.