Cover

"Loukachenko : le dictateur sur le banc des accusés", titre The Independent, qui consacre sa Une pour la seconde fois en deux jours à l'homme fort de Biélorussie. Le quotidien londonien rapporte qu'un cabinet britannique spécialisé dans les droits de l'homme, H20 Law, s'apprête à lancer une procédure pénale et civile contre Alexandre Loukachenko, jugé responsable de l'arrestation et de la torture de centaines d'opposants par les forces de l'ordre lors des manifestations du 19 décembre dernier. "Le cabinet représente Free Belarus Now", explique le quotidien londonien, "un groupe de pression organisé par les familles des opposants politiques, des militants et des journalistes arrêtés lors de la répression (…) Leurs avocats espèrent qu'une action civile aboutisse à un mandat d'arrêt contre Loukachenko et ses proches". Les enquêteurs de H20 Law ont interrogé des centaines de militants arrêtés en décembre dernier lors de l'élection présidentielle. Ils ont conclu que "la torture et les conditions inhumaines règnaient dans les prisons biélorusses".