La COP26 se dirige-t-elle vers un échec, comme l’a affirmé l’activiste Greta Thunberg ? Avec des appels à l’action renouvelés, la plaintes des pays les plus pauvres et de nouvelles promesses d’action jugées décevantes, le sommet semble mal embarqué en rentrant dans sa deuxième semaine de négociations.

Si les différents Etats multiplient les promesses, la confusion règne à Glasgow. Certains pays ne s'embarrassent même plus de faire bonne figure, comme l’Australie, qui a annoncé, à l’instar de la Chine et des Etats-Unis, ne pas vouloir se séparer des centrales à charbon – allant ainsi à contre-courant de la quarantaine de pays s’engageant à abandonner cette ressource au plus vite.

Les jeunes militants pour le climat présents sur place ont reproché quant à eux aux dirigeants de ce monde leur manque d’ambition lors des manifestations organisées à proximité du lieu de la COP26 et dans d’autres villes.


Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail chaque jeudi


EUROPE TALKS

Répondez à la question ci-dessous pour rejoindre Europe Talks : une conversation en face-à-face en ligne avec des personnes de par l’Europe qui ne partagent pas forcément votre point de vue ! 👇


Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet