Des esclaves sur les chantiers

Publié le 6 août 2009 à 13:25

Cover

"Des milliers d‘étrangers sont victimes d’esclavage en République tchèque", titre Lidové Noviny en Une. Des milliers d’Ukrainiens, de Vietnamiens ou de Mongols travaillent gratuitement dans des conditions déplorables, en particulier dans le secteur du bâtiment, explique le quotidien pragois. Les "agences de travail" qui réussissent à contourner la loi sont souvent dirigées par des compatriotes de ces esclaves modernes. Les ouvriers doivent payer très cher pour obtenir un permis de travail si bien que quitter leur emploi leur semble impossible. "Les ouvriers ne peuvent que verser beaucoup d’argent ou s’échapper", précise Lidové Noviny. "Humiliations, menaces et violence font partie du quotidien. Il y a même des abus sexuels". Le gouvernement envisage désormais de régler le problème "au niveau législatif".

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet