“Falciani ne sera pas extradé parce qu'il collabore avec le CNI”

Publié le 28 février 2013 à 10:21

Cover

Hervé Falciani, l'ancien informaticien franco-italien de la banque HSBC qui a révélé l’identité de milliers de détenteurs de comptes secrets dans sa succursale de Genève, serait un collaborateur des services secrets espagnols (Centro Nacional de Inteligencia, CNI).
La Suisse a demandé son extradition mais le procureur espagnol a refusé de donner un avis favorable car Falciani, libéré en décembre 2012 et placé sous surveillance judiciaire en Espagne, maintient une "collaboration active" avec les services secrets espagnols et ceux d'autres pays européens, selon le quotidien.
El Mundo estime que le gouvernement espagnol pourrait mettre son veto en cas de décision d’extradition.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet