Grèce : une si longue crise

Publié le 21 juillet 2011 à 07:13

Comment un pays qui représente environ 3% du PIB de l'Europe a-t-il pu entrainer l'UE et l'euro dans une crise dont on peine à voir l'issue ? Comment un pays qui s'était offert les Jeux olympiques en 2004 et dont la population vivait au rythme des derniers produits à la mode a-t-il pu se retrouver dans une situation de quasi-faillite imposant des sacrifices sociaux sans précédent en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale ? La crise grecque qui a éclaté fin 2009 n'a pas fini de dérouter et d'inquiéter.


Car cet événement devenu majeur dans l'histoire de l'Union européenne soulève une série de problèmes auxquels les dirigeants européens ne semblent pas en mesure de trouver des solutions. Avec la crise grecque, c'est l'architecture communautaire qui est remise en cause, avec une union monétaire sans union politique ni mécanisme clair de soutien entre pays. C'est également la construction européenne qui perd un peu de son sens dans la mesure où certains Européens ne voient plus pourquoi ils paieraient pour les autres et que les partis politiques voient un intérêt électoral à devenir plus eurosceptiques. C'est aussi le modèle social continental, basé sur un Etat-providence plus ou moins développé, qui pourrait subir une transformation radicale sous le coup d'une rigueur imposée à la Grèce mais qui pourrait devenir un modèle anti-crise pour les autres pays.

Mais les plus concernés sont bien sûr les Grecs eux-mêmes, qui ont soudainement dû apprendre à vivre avec moins et sans perspectives claires, à voir leur gouvernement vendre entreprises et terres pour se financer, et à repenser leur rapport à l'Etat, trop souvent basé sur les petits arrangements avec le droit. Au fil des reportages et des analyses, c'est avant tout le choc pour un pays et ses habitants que retrace ce dossier.

Catégories

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !