Europe centrale et orientale

La Banque mondiale voit l’avenir en noir

Publié le 4 décembre 2009 à 13:04

Cover

L’Europe centrale et orientale doit se préparer à des années difficiles, prévient la Banque mondiale dans son dernier rapport cité par Dziennik Gazeta Prawna. D’après les experts de l’institution, le nombre de foyers surendettés dans la région pourrait augmenter de 20 points de pourcentage l’année prochaine. Les plus durement affectés pourraient être les Baltes, les Roumains, les Bulgares et les Hongrois.

Le rapport explique qu’en 2010, la récession entrera dans une seconde phase caractérisée par de premiers signes visibles de reprise, mais aussi par un violent « reflux » des effets de la crise. « Cela sera particulièrement ressenti en Europe centrale et orientale, où les ménages ont connu des années prospères grâce à un climat économique avantageux et de faibles taux d’intérêt, souligne le rapport de la Banque mondiale. Pour les habitants de l’Europe post-communiste, les emprunts ont constitué un bon moyen d’améliorer leur niveau de vie. » Le rêve d’une vie meilleure a volé en éclat quelques mois seulement après le début de la crise mondiale quand les exportations – éléments moteurs des économies est-européennes – ont subitement fléchi et que le chômage a commencé à augmenter.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet