“La BCE reste ferme sur les obligations souveraines à risque”

Publié le 12 décembre 2013 à 11:00

Cover

La Banque centrale européenne (BCE) poussent les banques centrales de la zone euro à échanger leurs réserves de capital contre leurs titres de la dette souveraine à risque, une façon d’empêcher les prêteurs peu solides d’acheter de la dette de pays sortis affaiblis de la crise de l’euro.
Les obligations souveraines sont souvent considérées comme sans risque et pourtant, la direction donnée par la BCE devrait forcer les banques à conserver leurs réserves, proportionnellement à ce qu’elles détiennent en obligations à risques.
La BCE présente son initiative comme un "examen de santé" des 130 plus grandes banques de la zone euro, écrit le Financial Times, ajoutant que

le cercle vicieux qui a vu les banques utiliser les liquidités des banques centrales pour acheter des obligations d’Etat a été accusé d’avoir prolongé la crise de la zone euro.

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail, chaque jeudi

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet