Lors de leur duel télévisé, le 1er septembre, la chancelière sortante Angela Merkel et son rival, le social-démocrate Peer Steinbrück ont consacré pas moins de 12 des 90 minutes du débat à la Grèce, selon les calculs de I Kathimerini.

"Sans la moindre once d'un regret, Merkel a insisté sur la justesse du traitement qu'elle et son ministre des Finances Wolfgang Schäuble ont imposé à la Grèce : austérité, réformes structurelles et, peut-être, un nouveau plan de sauvetage". Quant à Steinbrück, il a proposé "une solution du type plan Marshall", note le quotidien, pour qui "le débat a répondu à la sempiternelle question de qui gouverne exactement" la Grèce.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet