“Le pion de Merkel envisage des possibles décotes à l’épargne comme à Chypre”

Publié le 26 mars 2013 à 09:42

Cover

Le quotidien espagnol ne mâche pas ses mots à l’égard du président de l’Eurogroupe qui a provoqué l’effondrement des marchés européens et la hausse de primes de risque de pays comme l’Espagne et l’Italie, le 25 mars.
Dans un entretien à Reuters et au Financial Times, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem a affirmé que l’exemple de Chypre, où les épargants qui possèdent des dépôts supérieurs à 100 000 euros seront soumis a une décote, pourrait s’appliquer à d’autres pays européens concernés par des plans de sauvetage. Avant de revenir sur cette idée.
Il s’agit d’« un message mortel » pour la sécurité des épargants de la zone euro, dénonce le quotidien, qui accuse Dijsselbloem de suivre le chemin tracé par la chancelière allemande, Angela Merkel.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet