Le président du Suriname n’est pas le bienvenu

Publié le 20 juillet 2010 à 10:05

Cover

 » Le putschiste Bouterse président « , titre Trouwen Une, au lendemain de l’élection de Desi Bouterse à la tête de la République du Suriname. Cet ancien chef de l’armée et putschiste est un paria aux Pays-Bas, où il a été condamné, en 2000, à 11 ans de prison pour trafic de drogues. Il est également soupçonné d’avoir été impliqué, en 1982, dans les  » meurtres du 8 décembre « , meurtres de quinze opposants politiques. Le procès est toujours en cours à Paramaribo, la capitale de cette ancienne colonie néerlandaise devenue indépendante en 1975.  » Il n’est le bienvenu que pour purger sa peine de prison « , prévient le ministre de la Justice, Maxime Verhagen, cité par Trouw.

Catégories

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !