Cover

La chute de la monnaie russe semble impossible à arrêter, alors que le prix du pétrole est en chute et que les sanctions occidentales mettent sous pression l’économie russe. Dans ce que Kommersant qualifie de “manœuvre historique”, la Banque centrale russe (BCR) est intervenue le 15 décembre, en portant son taux directeur de 10,5 % à 17 %, afin de limiter la dépréciation du rouble et le risque d’inflation.
Le rouble a perdu 9,4 % par rapport au dollar dans la seule journée de lundi, portant à 50 % la dépréciation face à la monnaie américaine depuis le début de l’année.
La BCR a également affirmé dans son rapport pour le mois de décembre que les prévisions pour 2015 indiquent une baisse du PIB russe de 4 pour cent, ce que le quotidien de Moscou qualifie de “récession douce”.
EUobserver explique pour sa part que l’”annonce surprise” de la BCR est due à trois facteurs :

Avec le prix du pétrole qui était à 100 dollars le baril en juin et à 60 dollars aujourd’hui, l’économie russe sent la pression. A cela s’ajoute l’interdiction d’accès aux marchés des capitaux européens et américains prévue par les sanctions communes. […] Alors que les Etats-Unis et leurs alliés saoudiens déterminent le prix du pétrole, il est probable que l’étau continuera de se serrer tant que le président russe Vladimir Poutine n’aura pas changé de politique en Ukraine.

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail chaque jeudi

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet