Blog A lire dans la presse

Les riches grecs plaident “non coupable”

Publié le 23 novembre 2011 à 09:43

Se sent-on coupable quand on est riche et Grec en 2011 demande Le Temps à un millionnaire exilé en Suisse et qui paie ses impôts rubis sur l’ongle à Genève ? Pas le moins du monde, répond sans complexe George Koukis, 58e fortune grecque :

La Grèce a apporté au monde les lumières de la civilisation, elle a développé le concept de philosophie, Platon et Aristote sont toujours étudiés dans les universités… et maintenant elle s se met à mendier pour permettre à certains de maintenir leur style de vie? Je ne leur donnerai pas un centime. Parce qu’il serait volé ou en tout cas mal utilisé. Même si tous les Latsis, Niarchos et autres Koukis du monde pouvaient régler la dette, cela ne changerait rien: 12 mois plus tard, l’ornière serait la même. Le problème de la Grèce, c’est que quatre ou cinq familles se sont succédé à sa tête. Conservatrices ou socialistes, elles ont siphonné des sommes énormes de son économie. Si les leaders n’ont pas de vision à long terme ni d’éthique, ils ne prennent que des décisions qui les feront réélire.

Pourquoi les Grecs ne paient pas leurs impôts ? : « Parce qu’ils ne font pas confiance au gouvernement ».

Les Grecs ne pourraient-ils pas s’inspirer de Warren Buffett, qui demande lui-même à être plus sévèrement taxé, interroge le quotidien suisse :

J’admirais Warren Buffett jusqu’à ce que je me rende compte qu’il possède une partie de Moody’s et de Goldman Sachs ! C’est une hypocrisie totale: c’est sa compagnie qui dégrade les notes des économies et permet à des gens de se faire de l’argent en spéculant! Qui plus est, ceux qui sont en charge en Grèce et en Europe sont souvent des anciens de Goldman Sachs. Le premier ministre grec actuel, Lucas Papadémos, était en charge de la banque centrale à l’époque où Goldman Sachs s’est entendu avec les autorités du pays pour falsifier les comptes. C’est une trahison !

Catégories

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !