Actualité European Press Prize 2021

Les soubresauts de la politique et la société en Europe centrale et orientale au cœur du prix d’excellence journalistique européenne

De la Russie à la Pologne, de la Hongrie à la Biélorussie les lauréats de l’édition 2021 du European Press Prize racontent avec brio et profondeur les phénomènes qui secouent leurs pays. Le palmarès a été dévoilé le 3 juin.

Publié le 3 juin 2021 à 12:10

Arrivé à sa neuvième édition, le European Press Prize récompense et reconnaît l’excellence dans le journalisme dans 47 pays d'Europe, à une époqué où “malheureusement, en raison d'un marché en mutation et sous pression et d'une liberté de la presse fragile, la qualité est devenue de plus en plus difficile à maintenir”.

Quatre catégories sont récompensées : le reportage exceptionnel, le reportage, l’innovation et l’opinion. Exceptionnellement, et en raison de l’actualité dans ce pays, le jury a décidé de récompenser les journalistes biélorusses pour leur travail, dans un contexte sécuritaire et politique hostile.

J'ai été complètement absorbé par ces articles pendant un certain temps. Il y a tant de projets courageux, créatifs, innovants et talentueux sur la liste des finalistes du European Press Prize de cette année. Ils sont tous formidables et il a été difficile de faire un choix”, a commenté Alan Rusbridger, président du jury.

Les lauréats de l’édition 2021 proviennent tous d’Europe centrale et orientale – à l’éxception de l’Espagnol Maldita (prix de l’innovation) – et concernent des articles qui racontent des phénomènes politiques ou sociaux qui secouent les pays respectifs :

  • Janusz Schwertner avec Love in the time of plague (« L’Amour au temps du choléra ») qui traite de la transphobie et du suicide des enfants en Pologne se voit récompensé par le Prix du reportage exceptionnel.
  • Maldita.es reçoit le Prix de l'innovation pour son tout nouveau projet : un chatbot Whatsapp pour vérifier les infos.
  • Iván Zsolt Nagy (Hongrie) remporte le prix de l'opinion pour When Trianon hurts differently (« Quand le Traité du Trianon blesse autrement ») à propos du traité de paix de Trianon.
  • Roman Anin remporte le prix du reportage avec Kirill and Katya: Love, offshores, and administrative resources. How marrying Putin's daughter gave Kirill Shamalov a world of opportunity (« Kirill et Katya : Amour, offshores, et ressources administratives. Comment le mariage avec la fille de Poutine a ouvert à Kirill Shamalov un monde d'opportunités »). D’ailleurs  Anin a été brièvement détenu et interrogé par la police russe en avril 2020, une initiative vue comme une mesure de rétorsion suite à ces enquêtes sur l'élite du Kremlin.
  • Enfin, surtout dans un moment si délicat politiquement, le jury rend hommage “à tous les journalistes courageux et indépendants qui travaillent en Biélorussie” et leur décernant le Prix Spécial.  L’enquête Brutalised Minsk: how Belarusian police beat protesters (« Minsk brutalisée : comment la police bélarusse a passé les manifestants à tabac »), a reçu le prix en leur nom. Il s'agit d'une investigation basée sur des données sur les violences commises par la police biélorusse lors des manifestations anti-Loukachenko.

Le jury de 2021 était composé de Alan Rusbridger, ancien rédacteur en chef du Guardian, Alexandra Föderl-Schmid (Süddeutsche Zeitung), Juan Luis Sánchez (eldiario.es), Sylvie Kauffmann (Le Monde) et Sheila Sitalsing (Volkskrant). 

Basé à Amsterdam, le prix a été créée en 2012 par sept fondations européennes de médias (The Guardian Foundation, Thomson Reuters Foundation, Jyllands-Posten Foundation, Politiken Foundation, Media Development Investment Fund, Vereniging Veronica et Stichting Democratie en Media, auxquelles se sont rajouté en 2015 The Irish Times Trust Limited et Agora SA et, en 2020, l'organisation Luminate). 

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail, chaque jeudi

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet