Les territoires occupés au coeur d’une polémique

Publié le 17 juillet 2013 à 13:06

”Israël s’indigne des nouvelles règles du soutien financier de l’UE”, titre la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Selon une mesure qui doit être publiée au journal officiel de l’UE le 19 juillet, les futurs accords entre l’UE et Israël contiendront une clause selon laquelle les aides venant de la Commission européenne ne doivent pas bénéficier aux projets israéliens en Cisjordanie, à Jérusalem-Est (la partie arabe de la ville) et au plateau du Golan.

Cette ligne directrice a été adoptée le 30 juin par la Commission. Elle prévoit que des bourses, des dotations et d’autres aides financières ne pourront pas être accordées aux institutions israéliennes dont le siège se trouve dans les territoires occupés pendant la période entre 2014 et 2020.

Le gouvernement israélien a qualifié cette décision de “grande faute” qui disqualifie l’UE dans son rôle de médiateur dans le processus de paix. Mais le Jerusalem Post considère, qu’Israël n’entend pas la colère croissante envers les colonies israéliennes dans les territoires disputés.

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail chaque jeudi

Le constant battement de tambour des déclarations anti-colonies en Europe a rendu Israël sourd à la tendance anti-colonie qui existe dans de nombreuses capitales européennes. Ce sentiment n’est pas nécessairement ressenti par tous, partout en Europe. Mais ceux qui l’éprouvent le sont de manière réellement passionnée, et ils donnent de la voix. Et c’est cette même passion qui conduit les gouvernements européens - pas moins sensibles à l’opinion publique que ne le sont les dirigeants israéliens - à prendre des mesures dont ils s’étaient abstenus dans le passé.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet