Crise de la dette

L’Espagne vise l’Allemagne

Publié le 13 juillet 2011 à 12:36

Cover

"La BCE au secours", titre enUne La Vanguardia au lendemain de l´attaque des marchés sur les dettes espagnole et italienne. La banque centrale européenne est intervenue pour freiner l'attaque en achetant des titres des deux pays. Le Premier ministre espagnol a exigé à Madrid, en présence du président du Conseil européen Herman Van Rompuy, précise La Vanguardia, que "les pays puissants" assument leur responsabilité dans la crise de l´euro. Pour le quotidien, Zapatero faisait ainsi clairement allusion à l´Allemagne d´Angela Merkel et à son manque d'ouverture dans le débat sur la participation - qu'elle exige obligatoire -des banques privées dans le second sauvetage grec. Un débat que le Premier ministre espagnol jugepourtant "central et décisif". Il s´agit d´un "message socialiste", poursuit La Vanguardia pour "la mise en scène d'une Espagne résistante". Et dans son éditorial, le journal considère que, face à "l´inquiétant manque de gouvernement" dans l´UE, Van Rompuy fait bien de préparer un sommet extraordinaire ce week-end à Bruxelles, "surtout après le pauvre spectacle donné par les ministres des Finances" européens lors de leur réunion du 11 juillet.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet