“Libéllule s’attaque à l’énergie”

Publié le 2 juillet 2014 à 12:06

Cover

Pendant plus d'un an, un groupe de pirates informatiques d'Europe de l'est appelé Dragonfly ("Libellule") a espionné des compagnies du secteur de l'énergie aux Etats-Unis, en Europe et en Pologne, rapporte Rzeczpospolita, qui cite un rapport de la société de sécurité informatique Symantec. Parmi les cibles de Dragonfly figurent des réseaux électriques et des gérants de pipe-lins, des société productrices d'électricité et des fabricants d'équipements.
La plupart des attaques ont été menées en Espagne et aux Etats-Unis, mais également en France, en Italie et en Allemagne. Selon Symantec, le niveau de compétence élevé dont ont fait preuve les pirates de Dragonfly "porte la marque d'une opération soutenue par un gouvernement" dont le principal objectif serait le cyberespionnage, et éventuellement le sabotage.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet