L’industrie nucléaire se porte encore bien

Publié le 21 juin 2011 à 09:34

Cover

Cent jours après l’accident de Fukushima, La Tribune se penche sur « cette Europe qui dit oui au nucléaire ». Le quotidien économique parisien constate que « si l’Allemagne, la Suisse et l’Italie s’orientent vers une sortie programmée du nucléaire, il n’en est rien dans de nombreux pays », comme la France, le Royaume-Uni, la Finlande, les Pays-Bas et la Pologne qui travaillent à la construction de nouvelles centrales. Pourtant, note le journal, « aux yeux des populations, la sécurité reste le problème numéro un ». Et alors que les Vingt-Sept se préparent à procéder à des tests de résistance de leurs centrales, le commissaire européen à l’Energie, Günther Oettinger, estime que « nous ne pourrons pas éviter des investissements pour moderniser nos installations, et l’industrie devra en assumer le coût ».

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet