L’UE s’oppose à la construction de South Stream

Publié le 5 décembre 2013 à 12:58

“Sous sa forme actuelle le gazoduc South Stream ne pourra fonctionner sur le territoire de l’Union européenne”, écrit sur son site l’hébdomadaire Kapital de Sofia qui cite les déclarations du directeur du marché intérieur de l’énergie à la Commission européenne, Klaus-Dieter Borchardt, lors d’une rencontre que le journal décrit comme “houleuse” avec des représentants de la partie russe à Bruxelles.
Selon la Commission, les points litigieux seraient “au moins trois” (absence de séparation entre production et transmission, monopole sur le transport et opacité de la structure tarifaire) dans les accords conclus entre Gazprom et plusieurs pays européens (l’Autriche, la Bulgarie, la Croatie, la Grèce, la Hongrie, la Russie, la Serbie et la Slovénie).
Kapital rappelle que la Bulgarie avait été mise en garde par la Commission dès le 18 octobre de ses réserves, ce qui n’a pas empêché les autorités de Sofia d’inaugurer, le 31 octobre, la construction du tronçon bulgare du gazoduc.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet