Un incendie dont l’origine n’est pas identifiée à l’heure actuelle a dévasté le Centre d’enregistrement et d’identification de Moria, sur l’île grecque de Lesbos, la nuit du 8 au 9 septembre, laissant quelque 12 000 demandeurs d’asile, dont plus de 4 000 enfants, sans abri.

L’Union européenne a consenti à financer le transfert de 400 mineurs non accompagnés sur la terre ferme, en Grèce. Conçu pour accueillir 3 000 personnes, et en ayant accueillies jusqu’à 25 000 dans des conditions déplorables, le camp est considéré comme un symbole de l’échec de l’UE dans la gestion du flux de réfugiés et de migrants en provenance notamment du Moyen-Orient.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet