Quand faut y aller…

Publié le 13 mai 2015 à 13:45

Nous bombarderons les bateaux, nous bombarderons les centres de rétention, nous bombarderons les camions dans le désert, nous bombarderons leurs guerres.

Le 13 mai, la Commission européenne a présenté son agenda sur l'immigration, qui établit les politiques communes sur les flux migratoires pour les cinq prochaines années, suite à l'urgence provoquée par l'augmentation vertigineuse des arrivées de migrants sur les côtes européennes (plus de 62 000) et des morts noyés en Méditerranée (plus de 1 800) depuis le début de l'année.

L'exécutif européen a également adopté certaines mesures urgentes, comme la répartition entre les pays membres des 20 000 réfugiés que l'Ue a décidé d'accueillir chaque année d'ici 2016, sur la base de quotas établis selon des critères tels que le PIB, la population, le taux de chômage et le nombre de personnes déjà accueillies. Le Royaume-Uni, l'Irlande et le Danemark pourront refuser d'y adhérer.

La haute représentante pour la politique étrangère Federica Mogherini a également annoncé de son côté que des "mesures militaires concretes" pour "détruire le business modèle" des trafiquants dans les ports et les eaux territoriales libyennes seront décidées le 18 mai.

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail, chaque jeudi

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet