Crise en Ukraine

“Rencontre avec la ‘réalité de Poutine’”

Publié le 27 août 2014 à 07:43

Cover

Le 26 août, le président ukrainien Petro Porochenko a rencontré son homologue russe Vladimir Poutine à Minsk, en Biélorussie, en marge d’un sommet UE-Ukraine-Union eurasiatique, rapporte Den. Au terme de leur rencontre, leur premier tête-à-tête depuis l’éclatement de la crise en Ukraine, Porochenko a déclaré qu’”une feuille de route sera esquissée pour parvenir, aussi vite que possible, à un cessez-le-feu qui devra être absolument bilatéral”. Poutine a pour sa part déclaré que la Russie soutiendra le dialogue avec les séparatistes prorusses, mais a précisé que l’arrêt des combats dépend de l’Ukraine.
Le Haut représentant de l’UE pour les Affaires extérieures Catherine Ashton a demandé un cessez-le-feu “associé à une gestion correcte des frontières” et l’assurance que l’aide humanitaire atteindrait les populations “correctement et en conformité avec le droit international”.
Pour le quotidien de Kiev,

la question à présent et de savoir si Poutine est prêt à sortir de cette situation avec dignité et sans perdre la face. Pour le moment, ses déclarations à Minsk sur la crise dans l’est de l’Ukraine et sur les menaces que la mise en œuvre de l’accord d’association entre l’UE et l’Ukraine font peser sur le marché russe ne vont pas dans cette direction. Il semble que le leader russe vit encore dans sa réalité, sa “Nouvelle Russie” et les menaces imaginaires de l’UE et de l’OTAN.

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail chaque jeudi

Vous avez eu accès à l’intégralité de cet article.

Vous voulez soutenir notre travail ? Voxeurop dépend des abonnements et des dons de son lectorat.

Découvrez nos offres à partir de 6 € par mois et les avantages réservés à nos abonné(e)s.
Je m’abonne

Ou faites un don pour renforcer notre indépendance.
Je fais un don

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez un journalisme qui ne s’arrête pas aux frontières

Bénéficiez de nos offres d'abonnement, ou faites un don pour renforcer notre indépendance

sur le même sujet