“2,6 milliards d’euros: Alpine, la plus grande faillite de la Seconde République”

Publié le 20 juin 2013 à 09:58

Cover

Alpine, la deuxième plus importante entreprise de BTP du pays, filiale du groupe espagnol FCC, a déposé le bilan le 19 juin et demandé un plan de redressement judiciaire.
Victime de la crise et de la conjoncture difficile en Europe orientale — Alpine est très présente en Pologne et en Roumanie — la société avait cumulé un passif de 2,56 milliards d’euros : il s’agit, rappelle Der Standard, de la plus importante faillite da l’après guerre.
La plus grande partie du groupe, comptant 15 000 employés, devrait être fermée ou vendue. Seule la partie autrichienne devrait être maintenue, ce qui devrait permettre de sauver 4 600 emplois en Autriche.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet