Accusé “de favoriser l’intégration”, l’enseignement sur l’Europe disparaît

Publié le 8 février 2013 à 15:22

“L’UE disparaît des nouveaux programmes de l’Education nationale pour répondre à ceux qui craignent que leur contenu donne une vision trop favorable de l’intégration européenne”, gronde The Daily Telegraph. Le quotidien réagit après la publication des nouveaux programmes scolaires britanniques, qui montre que toutes références économique ou politique à l’Union ont été effacées des programmes de géographie britanniques.
Ce nouveau document remplace les anciens programmes introduits par le précédent gouvernement travailliste qui prévoyaient que les élèves des cycles primaire et secondaire étudient l’UE.
Le quotidien rapporte que le gouvernement considère l’Union comme un bloc politique et économique qui ne doit pas être inclus dans les cours de géographie.

Les nouveaux programmes d’histoire et d’éducation civique font référence à la relation entre le Royaume-Uni et l’Europe mais ne mentionnent pas l’Union européenne en tant que telle. Cette décision a probablement été prise pour faire plaisir aux conservateurs eurosceptiques quelques semaines après la promesse faite par David Cameron d’organiser un référendum sur l’Europe si son parti remporte les élections générales de 2015.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet