Dessin de presse Élection présidentielle française

Amère victoire

Publié le 27 avril 2022 à 11:58

“La bonne nouvelle, c’est que le fascisme a été battu.”

“Et la mauvaise ?”

“La démocratie n’a pas gagné.”

Au terme d’un entre-deux-tours marqué par la crainte d’une victoire de l’extrême droite et par les appels au barrage républicain, c’est finalement le président sortant Emmanuel Macron (La République en marche, centre-droit) qui a été reconduit pour un deuxième mandat, avec 58,54 % des suffrages exprimés, le 24 avril. Il devance ainsi son adversaire Marine Le Pen (Rassemblement National, extrême droite), qui n’aura réussi à rassembler “que” 41,46 % des voix. Si le résultat du scrutin en a rassuré certains, pour d’autres, il a un goût amer.

Au-delà d’une abstention élevée (28,01 %) – quoique prévisible – cette élection est aussi marquée par le score le plus élevé jamais atteint par l’extrême droite française, qui confirme l’ascension du parti populiste de Marine Le Pen, pourtant inquiétée il y a quelques mois par la montée d’Eric Zemmour (Reconquête !, extrême droite) dans les sondages. En 20 ans, l’extrême droite française est donc passée de 16,86 % au second tour à plus de 40 %. Le front républicain, quant à lui, ne fait que s’affaiblir.

Emmanuel Macron, élu “par défaut” et relativement impopulaire, a désormais la difficile tâche de défendre un programme contesté et d’unir autour de lui une population française profondément divisée. Les élections législatives des 12 et 19 juin constituent la prochaine échéance électorale à court terme et la course risque d’être bien plus serrée qu’en 2017. A terme, c’est toute la démocratie française qui devra être interrogée, sous peine de voir un match similaire se jouer en 2027 – avec une issue bien différente cette fois.


Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet