“Banditisme d’Etat au Parlement roumain”

Publié le 11 décembre 2013 à 11:17

Cover

Les députés ont adopté le 10 décembre une modification du Code pénal qui introduit de fait ”une immunité quasi absolue” pour les parlementaires et le président de la République vis-à-vis des enquêtes pour conflit d’intérêts, rapporte Adevărul. Le Code pénal définit ce délit comme ne concernant que les fonctionnaires ; le projet de loi exclut les parlementaires et le chef de l’Etat de cette catégorie.
Le quotidien rappelle que les députés se préparent également à “adopter une loi d’amnistie des faits de corruption”.
Le même jour, le Sénat a rejeté le projet de loi concernant l’exploitation des mines, donnant ainsi un sérieux coup aux compagnies qui souhaitent exploiter les mines d’or de Roşia Montana.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet