“‘Bedroom tax’ : 50 000 personnes risquent à présent l’expulsion”

Publié le 19 septembre 2013 à 13:54

Cover

Au moins 50 000 personnes sont menacées d'expulsion de leur logement après avoir omis de payer leur loyer en raison de la "bedroom tax", la taxe sur le nombre de chambres à coucher. Introduite au mois d'avril, cette mesure vise à réduire les allocations des locataires des logements sociaux ayant une chambre inoccupée, en donnant pour acquis qu'ils la sous-louent.
Près d'un locataire sur trois des HLM a ainsi des arriérés de loyer depuis l'entrée en vigueur de la "bedroom tax", selon les chiffres consultés par The Independent.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet