“‘Bedroom tax’ : 50 000 personnes risquent à présent l’expulsion”

Publié le 19 septembre 2013 à 13:54

Cover

Au moins 50 000 personnes sont menacées d’expulsion de leur logement après avoir omis de payer leur loyer en raison de la « bedroom tax », la taxe sur le nombre de chambres à coucher. Introduite au mois d’avril, cette mesure vise à réduire les allocations des locataires des logements sociaux ayant une chambre inoccupée, en donnant pour acquis qu’ils la sous-louent.
Près d’un locataire sur trois des HLM a ainsi des arriérés de loyer depuis l’entrée en vigueur de la « bedroom tax », selon les chiffres consultés par The Independent.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet