“Bruxelles impose une amende record à six banques pour avoir manipulé l’Euribor”

Publié le 5 décembre 2013 à 12:20

Cover

La Commission européenne a "assené un coup de massue" à six banques européennes, estime El País. Le 4 décembre, le commissaire à la Concurrence, Joaquín Almunia, a annoncé l’imposition d’une amende de 1,71 milliard d'euros aux banques Royal Bank of Scotland, Société Générale, Deutsche Bank, JP Morgan et Citigroup, pour manipulation des taux d'intérêt “à leur profit”, précise le quotidien. Ces taux d'intérêt étaient appliqués "à des milliers d’emprunteurs, d’épargnants et d’entreprises", à travers de produits financiers dérivés et li’s à des indices comme l'Euribor.

Il s’agit d'une "punition dissuasive", considère El País dans son éditorial, en se félicitant que Bruxelles agisse "enfin" contre la fraude

Le message implicite est que la machine communautaire est disposée à agir face à toute perversion des marchés et qu'elle le fera avec détermination particulière et sans tenir compte du nom des sanctionnés.

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail, chaque jeudi

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet