Bruxelles subventionne du Kafka low cost

Publié le 4 novembre 2011 à 11:21

Avec Goethe, il fait partie du canon littéraire enseigné dans tous les lycées des pays germanophones. Mais aujourd’hui, Franz Kafka est victime de ce que la Frankfurter Allgemeine Zeitungqualifie d’« exécution subventionnée par l’UE ». Le quotidien évoque ainsi le « véritable scandale » révélé par son confrère autrichien Kronenzeitung: une maison d’édition autrichienne a envoyé sans raison apparente quelque 2 000 exemplaires gratuits du Château à des lycées allemands et autrichiens. Une générosité appréciable, si les livres n’étaient truffés de fautes d’orthographes « de la pire espèce », rapporte la FAZ. Célèbre pour son engagement quasi militant pour une bonne orthographe, le quotidien note que « la première page compte à elle seule neuf erreurs. » Face aux nombreuses plaintes qu’il a reçues, l’éditeur, qualifié de « gonflé », a ajouté une note aux deux millions d’exemplaires publiés, expliquant qu’il « a fini par tolérer ces erreurs pour des raisons économiques d’une part, mais d’autre part parce que la littérature n’est pas un concours d’orthographe ». Il reconnaît par ailleurs que l’opération a été « une bonne affaire », la Commission européenne ayant subventionné le projet « avec une somme à six chiffres ». Pour sa part, Bruxelles indique « vouloir creuser en profondeur » sur l’utilisation de la subvention avant de réagir officiellement.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet