Les ministres européens de l’Intérieur devaient décider, ce 7 juin, sous quelles conditions les barrières peuvent rester fermées au sein de l’espace Schengen, rapporte la Tageszeitung. Certains pays membres souhaitent pouvoir rétablir le contrôle de leurs frontières avec les autres Etats Schengen dans le cas où les frontières extérieures de l’espace européen de libre circulation ne seraient pas suffisamment sécurisées.

La France et l’Allemagne sont parvenues à s’imposer contre la Commission européenne, note le quotidien :

La Commission a d’abord proposé que le rétablissement des contrôles aux frontières soit décidé au niveau européen. Les Etats membres s’y sont opposés. Le refus de Berlin a été brusque et inattendu. Quand la France et le Danemark ont renforcé de manière autoritaire les contrôles à leurs frontières, le gouvernement allemand avait dénoncé ces actions comme un cavalier seul. Maintenant, il semble vouloir faire de ces règlements exceptionnels une règle générale.

Le succès de cette proposition dépendra ensuite du Parlement européen, précise la Tageszeitung. De plus en plus de députés européens s’opposent à ce texte car il exclut le Parlement de toutes décisions concernant les régles de l’espace Schengen.