Cover

L’affaire des comptes cachés de l’ancien leader populiste, le défunt Jörg Haider, a levé le voile sur l’étendue de la corruption dans la politique autrichienne et sur l’"impuissance de la justice" pour y faire face, comme titre Falter. Le magazine enquête sur les raisons de cet échec, l’attribuant à un système judiciaire hérité de la monarchie : les six procureurs anticorruption (pour tout le pays) manquent d'expertise économique, sont mal payés et ne bénéficient pas du soutien de la classe politique. A cela s’ajoute le manque cruel de fonds – contrairement à l’Ecosse, où l’argent sale est réutilisé par la justice -, un secret de l’instruction absolu qui prive les médias de l’accès aux dossiers en cours, et des perpectives de carrière ruinées pour les éventuels informateurs internes, qui ne bénéficient d'aucune protection politique ou légale.