Cover

Après sa démission annoncée le 20 février après plusieurs jours de manifestations, le Premier ministre Boïko Borissov est “exempt de toute responsabilité”, considère le quotidien. Le 21, il a d’ailleurs pris un bain de foule sur les marches du Parlement, où les députés venaient d’entériner la démission de son gouvernement.

Sa démission se transforme en argument de campagne”, estime le journal, en référence au scrutin législatif prévu pour juillet prochain, mais dont la date sera certainement avancée au printemps.

Et alors que le président de la République, Rossen Plevneliev, a annonçé avoir “entamé les discussions” en vue de constituer un gouvernement d’experts censé conduire les affaires d’ici, la campagne électorale semble avoir commencé.