Cover

La grâce accordée le 30 juillet par le roi du Maroc Mohamed VI à Daniel Galván, un citoyen espagnol condamné à 30 ans de réclusion pour pédophilie, a déclenché une vague de protestations dans le royaume chérifien, mais également en Espagne.

Au point que Mohamed VI a, par une décision inédite, annulé cette mesure. Galván, qui s’était réfugié en Espagne, a finalement été arrêté à Murcie (Sud) le 5 août.

El País explique que la grâce avait été accordée par Mohamed VI dans le cadre d’une mesure concernant 48 citoyens espagnols détenus au Maroc après une visite de Juan Carlos d’Espagne I dans ce pays.

A cette occasion, le ministre espagnol des Affaires étrangères avait remis au Maroc deux listes : une des Espagnols candidats à la grâce royale et une de ceux — dont Galván — destinés à purger leur peine en Espagne.  Mais le Maroc a décidé de tous les gracier, apparamment par erreur.