La mairie de Clacton-on-Sea (sud-est de l’Angleterre) a effacé une oeuvre murale sans réaliser que son auteur est l’artiste Banksy. Le graffiti, satirique, représentait des pigeons tenant des pancartes “les migrants ne sont pas les bienvenus”, “retourne en Afrique”, en direction d’un autre petit oiseau coloré.

Les responsables de la mairie ont déclaré avoir effacé l’oeuvre après avoir reçu une seule plainte selon laquelle le graffiti était “offensant et raciste”. Selon le critique d’art du Guardian, Jonathan Jones, cet incident est révélateur du climat d’avant-élection qui règne à Clacton-on-Sea. La petite ville sera en effet amenée à voter le 9 octobre lors d’élections législatives partielles qui opposeront le Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (Ukip) et les Conservateurs – le maire de la ville ayant rallié Ukip après avoir quitté le Parti conservateur. Or cette élection pourrait permettre à Ukip d’obtenir son premier siège au Parlement, explique le Guardian. Pour le quotidien britannique,

Si cette image n’a effrayé personne, c’est sûrement parce que les opinions exprimées par les pigeons sont trop proches des opinions réelles en vogue. La satire est tellement exacte que l'on pourrait croire que c’est la réalité.