Dessin de presse Crise politique en Italie

Croche-pied

Publié le 22 juillet 2022 à 12:48

Le 21 juillet, le chef du gouvernement italien Mario Draghi a présenté sa démission, après que plusieurs partis de la coalition qui le soutenait ont refusé de voter la confiance demandée par son exécutif d’union nationale sur un texte de loi. Il s’agit du Mouvement 5 étoiles (anti-système), de la Ligue (extrême droite) et de Forza Italia (droite). Bien que disposant toujours du soutien du Parti démocrate (PD) et de plusieurs petites formations centristes, Draghi a préféré remettre son mandat. 

En l’absence d’une majorité alternative, le président de la République Sergio Mattarella a donc dissout le Parlement. Les élections législatives devraient se dérouler le 25 septembre. Les derniers sondages donnent comme favorie la coalition de droite menée par Fratelli d’Italia (droite radicale).


Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail chaque jeudi


Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet