Conseil européen

“Etats membres de l’UE : d’abord le contenu, ensuite les têtes”

Publié le 28 mai 2014 à 09:48

Cover

A Bruxelles, “les premières positions ont été prises dans un tour de force qui durera probablement jusqu’à la fin de l’été”, écrit Trouw, au lendemain du Conseil européen informel au cours duquel les dirigeants des Vingt-huit devaient tirer les premières leçons des élections européennes et entamer les discussions sur les nominations aux postes-clé de l’UE. Malgré la demande des groupes parlementaires d’entériner la nomination à la présidence de la Commission du candidat du parti ayant obtenu le plus de sièges, le chef de file du PPE Jean-Claude Juncker, les chefs d’Etat et de gouvernement ont préféré charger le président du Conseil européen Herman Van Rompuy “de vérifier qui pourrait occuper les postes-clé et obtenir une majorité au Parlement”, précise EUobserver, qui ajoute que “les consultations pourraient durer jusque fin juin.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet