Evasion fiscale

“Juncker : ‘Je ne suis pas l’ami du grand capital’”

Publié le 13 novembre 2014 à 11:43

Cover

Après un silence de sept jours, Jean-Claude Juncker s’est enfin exprimé sur l’affaire ”Luxembourg Leaks”, rapporte Le Soir. Le président de la Commission européenne a reconnu qu’il était “politiquement responsable de ce qui s’est passé à l’époque au Luxembourg”. En même temps, il a souligné qu’il n’y aura plus d’exception luxembourgeoise et que les grandes entreprises devront contribuer elles aussi à l’effort collectif.
Le quotidien salue cette initiative car malgré les erreurs de communication de l’ancien Premier ministre luxembourgeois, resté trop longtemps muet sur ce sujet, il a “corrigé immédiatement le tir” et “formidablement rebondi hier”. Le Soir précise qu’

à un président qui semblait fuir la presse mais surtout ses responsabilités – ce qui était suicidaire au début d’un mandat crucial pour l’Europe – a succédé le président attendu : déterminé, lucide, direct, qui agit tout en mettant chacun face à ses responsabilités.

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail chaque jeudi

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet