“La Chambre veut une enquête sur Fyra, tandis que les Belges ouvrent une enquête sur le constructeur”

Publié le 5 juin 2013 à 09:36

Cover

Une grande majorité des députés a demandé le 4 juin une commission d’enquête sur la débâcle technique et commerciale du train à grande vitesse Fyra, après que les chemins de fer néerlandais (NS) ont annoncé, la veille, la fin du contrat avec le fournisseur des rames, l’italien AnsaldoBreda, chaque rame coûtant près de 20 millions d’euros.
Le 4 juin, les chemins de fer belges (SNCB), qui ont annulé leur commande pour trois trains, “ont demandé une enquête pénale”, écrit le journal : ils accusent AnsaldoBreda notamment d’avoir violé les règles en matière d’appels d’offre. La société italienne rejette les accusations.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet