La crise développe l’art de se serrer la ceinture

Publié le 6 mai 2013 à 13:04

Cover

Acheter des vêtements d'occasion, échanger des services entre voisins ou encore partir en vacances en groupe. Ce sont certaines des nouvelles habitudes qu’ont pris ces "Slovaques qui n'ont pas été brisés par la crise, mais qui apprennent à vivre avec", comme le titre Pravda.
Le quotidien s'interroge sur le changement du comportement des gens provoqué par une crise économique qui dure, dans un pays où économiser évoque la pauvreté de la période socialiste. Ainsi, note une sociologue dans les colonnes de Pravda,

certaines personnes continuent d’acheter des marques en ayant besoin de montrer qu'ils peuvent se les permettre. Mais il y a de plus en plus des gens qui pensent autrement : […] La "consommation alternative" est de plus en plus fréquente, mais cette tendance est toujours beaucoup moins répandue en Slovaquie que dans les pays plus riches de l'Europe Occidentale.

L’outil privilégié des Slovaques économes est l’Internet, qui leur permet de comparer les prix et qui accueille les sites de rabais. Une consommatrice explique au journal :

nous allons chez le coiffeur, l’esthéticienne ou en voyage uniquement avec des coupons de réduction. Nous achetons des pneus, nous rénovons des appartements ou faisons laver les fenêtres à travers des sites de rabais. Cela nous permet d'économiser quelques centaines d'euros par an.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet