La droite fait le ménage dans ses rangs

Publié le 21 juillet 2011 à 10:55

Cover

"Sacrifié". Le 20 juillet, le président de la région de Valence, Francisco Camps, a présenté sa démission alors qu'il avait été largement réélu en mai dernier. Il est impliqué dans le scandale Gürtel, une affaire de corruption impliquant des responsables régionaux du Parti populaire (PP, droite) et des entrepreneurs qui bénéficiaient de faveurs dans les concessions d'appels d'offres publics. La démission de Camps intervient après un "bras de fer" avec la direction de son parti, le PP, et son leader Mariano Rajoy, explique La Vanguardia. Le quotidien barcelonais considère que cette décision met fin à un "dilemme", entre accepter de reconnaître sa culpabilité et payer une amende pour éviter le procès, ou démissionner pour se défendre parce qu'il "se considère innocent". A quelques mois de possibles élections anticipées qui pourraient se tenir à l'automne, "le Parti populaire a enfin payé sa quote-part sur le nouveau marché de l'exemplarité", note le quotidien.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet