Idées Droits humains et dessins de presse

La liberté d’expression et la satire politique sont en danger

Le centre Libex pour la liberté d’expression a organisé un concours de caricatures sur les menaces auxquelles ce droit fondamental ainsi que la satire politique, qui en est l’expression, sont actuellement confrontés même en Europe.

Publié le 10 septembre 2020 à 09:15

Le 4 novembre 1950, les Représentants des États membres du Conseil de l’Europe signaient à Rome la Convention européenne des droits de l’homme. L’article 10 prévoit que : “Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontière”. 

Pour assurer le respect de ces droits la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a été créée en 1959. 

Depuis 1976, le jugement dans l’affaire Handyside a constamment fait jurisprudence. La Cour y confirme que la liberté d’expression « s’applique non seulement aux « informations » ou « idées » accueillies ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi à celles qui heurtent, choquent ou concernent l’État ou une fraction de la population. C’est ce que demandent le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture sans lesquels il n’y a pas de société démocratique ». 

Et pourtant, pour de nombreuses raisons, ces droits sont bafoués. De plus en plus de journalistes et dessinateurs de presse sont victimes de meurtres, agressions, enlèvements, intimidations physiques, emprisonnements, arrestations, interdictions de voyager, harcèlement policier, poursuites judiciaires pour motifs politiques, gel ou saisie d’actifs, vandalisme, cyberattaques, harcèlement en ligne, liste noire et intimidation. 

La liberté d’expression et la satire politique et donc la démocratie sont en danger. 

C’est pourquoi Libex et ses partenaires, Cartooning for Peace et Voxeurop, ont invité à participer à un concours sur ce thème 160 dessinateurs provenant de 44 des 47 pays membres du Conseil de l’Europe. 118 dessinateurs de 32 pays ont répondu à l’invitation et envoyé 287 dessins. 

Le jury international a sélectionné les 55 caricatures présentées ici et dans l’exposition organisée au Centre euro-méditerranéen pour la libre expression (Libex) – Fondation Giuseppe Di Vagno à Conversano (Italie) à partir du 25 septembre. Les dessins finalistes seront présentés sur Voxeurop le 17 septembre.

Les autres partenaires sont :

Cliquez sur un dessin pour activer le diaporama :

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet