“La nouvelle ministre veut des conditions plus strictes”

Publié le 19 septembre 2013 à 09:26

Cover

Au lendemain de sa nomination à l’occasion d’un remaniement-surprise, le 17 septembre, la nouvelle ministre du Travail, Elisabeth Svantesson, a affirmé au Svenska Dagbladet qu’elle souhaite durcir les conditions d’octroi du revenu d’insertion, allonger la période d’essai des salariés de six mois à un an et augmenter les subventions aux employeurs qui embauchent des étrangers.
A un an des prochaines législatives, le Premier ministre Fredrik Reinfeldt a également replacé la ministre de la Coopération au développement, Gunilla Carlsson, nommant à sa place l’ancienne ministre du Travail, Hillevi Engström.
Le 18 septembre, Reinfeldt a par ailleurs présenté le projet de budget pour 2014, qui prévoit des baisses d’impôts pour 15 milliards de couronnes (1,7 milliards d'euros).

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet