Liechtenstein

“Le gouvernement reconnaît l’échange de données automatiques”

Publié le 15 novembre 2013 à 10:19

Cover

Le Premier ministre du Liechtenstein, Adrian Hasler, a annoncé le 14 novembre que la Principauté signera la semaine prochaine un accord multilatéral sur l’assistance administrative en matière de fiscalité.
Il a déclaré que son pays “considère que l’échange automatique en matière de fiscalité sera la norme internationale de l’avenir”, précise le Volksblatt.
Le Liechtenstein souhaite commencer des négociations sur l’instauration de l’échange de donnés avec les pays dits du G5 (Allemagne, Espagne, Italie, Royaume-Uni, France) et se dit prêt à participer activement aux discussion de l’OCDE pour mettre en œuvre de cette stratégie et proposer une solution alternative pour les Etats qui ne peuvent appliquer cette mesure, ajoute le quotidien.

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet