Croatie-Hongrie

“Le mandat d’arrêt contre Hernádi met les Hongrois en colère”

Publié le 3 octobre 2013 à 08:38

Cover

Le gouvernement hongrois a annoncé qu’il n’extradera pas Zsolt Hernádi, comme l’exigerait le mandat d'arrêt européen émis par la justice croate à l’encontre du directeur général de la société gazière et pétrolière hongroise MOL, rapporte Večernji list.
Hernádi est soupçonné d'avoir versé des pots-de-vin à l'ancien Premier ministre croate, Ivo Sanader, lors du rachat du concurrent croate INA, en 2009.
Dans ce qui apparaît comme une escalade diplomatique, le gouvernement hongrois, qui détient la majorité du capital de MOL et qualifie les poursuites contre Hernádi d’"injustes", a annulé une visite officielle du ministre des Affaires étrangères à Dubrovnik, prévue pour le 4 octobre, et a menacé de vendre sa participation dans INA ainsi que d’entamer "toutes les actions légales possibles pour remédier aux infractions contre la Hongrie".

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet