“Le péché de l’humanité”

Publié le 12 juillet 2013 à 09:30

Cover

Le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) a rétabli le 11 juillet un chef d'accusation contre Radovan Karadžić concernant le génocide de musulmans et de Croates de Bosnie en 1992, rapporte Avaz.

Il y a un an, explique le quotidien de Sarajevo, le TPIY avait acquitté l'ex-chef politique des Serbes de Bosnie de l’une des charges pesant contre lui, estimant qu’il n’avait pas eu “l’intention” qu’un génocide soit commis dans 8 municipalités de Bosnie, dont Foča, Sanski Most ou Prijedor, où se trouvait le camp d’Omarska, dans lequel ont péri des milliers de personnes.

“Karadžić ne pourra pas éviter le procès pour génocide dans 8 municipalités”, souligne le quotidien. Cette décision est intervenue le jour du 18e anniversaire du massacre de Srebrenica lors duquel environ 8 000 Musulmans de Bosnie ont été assassinés par des Serbes de Bosnie, mais ne concerne pas ce cas précis.

Le meilleur du journalisme européen dans votre boîte mail chaque jeudi

Cet article vous a intéressé ? Nous en sommes très heureux ! Il est en accès libre, car nous pensons qu’une information libre et indépendante est essentielle pour la démocratie. Mais ce droit n’est pas garanti pour toujours et l’indépendance a un coût. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à publier une information indépendante et multilingue à destination de tous les Européens. Découvrez nos offres d’adhésion et leurs avantages exclusifs, et devenez membre dès à présent de notre communauté !

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet