“ ‘Le quartier des peintres est à nouveau stigmatisé’ ”

Publié le 23 mai 2013 à 11:40

Cover

Adri Duivesteijn, sénateur travailliste et habitant du quartier populaire de Schilderswijk, à La Haye, regrette la stigmatisation de son quartier, après que Trouw a publié une enquête révélant qu’il est devenu une haut lieu du salafisme.
Dans un entretien au journal, Duivesteijn réagit aux inquiétudes des Néerlandais quant aux interdictions qu’ont imposées les musulmans rigoristes dans certaines rues du quartier, comme celle du tabac et des jupes courtes :

Les Néerlandais ne sont toujours pas arrivés au stade où ils reconnaissent que la société ait fondamentalement changé. On n’accepte toujours pas que la société soit colorée. Du moment où il y a une culture dominante dans un certain quartier, celui-ci développe naturellement ses propres habitudes.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet